Premiers secours psychologiques en contexte de pandémie

  • Personnes visées

    Personnes en détresse psychologique confrontées à une situation de crise grave. L’aide peut aussi être offerte aux enfants, adolescents et adultes56,144.

  • Qui la met en œuvre ?

    Premiers répondants, bénévoles, intervenants communautaires, personnel du réseau de la santé et des services sociaux ainsi que toute personne qui côtoie des individus en détresse. Il n’est pas nécessaire d’avoir une expérience préalable en santé mentale.

  • Formations nécessaires

    Très souhaitable. Plusieurs documents de références ou formation en ligne disponible (voir liens vers ressources pertinentes).

 
  • Personnes visées

    Personnes en détresse psychologique confrontées à une situation de crise grave. L’aide peut aussi être offerte aux enfants, adolescents et adultes56,144.

  • Qui la met en œuvre ?

    Premiers répondants, bénévoles, intervenants communautaires, personnel du réseau de la santé et des services sociaux ainsi que toute personne qui côtoie des individus en détresse. Il n’est pas nécessaire d’avoir une expérience préalable en santé mentale.

  • Formations nécessaires

    Très souhaitable. Plusieurs documents de références ou formation en ligne disponible (voir liens vers ressources pertinentes).

C’est une intervention qui s’applique dès les premiers instants d’une catastrophe afin de réduire la détresse psychologique des enfants, des adolescents et des adultes144. Cette approche n’est pas un soutien psychologique professionnel145, mais plutôt une aide humaine et concrète pouvant être offerte par des intervenants ou des bénévoles non spécialisés en santé mentale (par exemple en milieu scolaire, religieux, infirmières à domicile).